Biographie / Biography

RAYMOND-M. MURRAY

est né le 20 mai 1949, à Clermont, un petit village situé aux abords de la rivière Malbaie, au milieu du décor majestueux du comté de Charlevoix. Il a vécu la plus grande partie de son enfance dans cette région, qui est une source d'inspiration pour un grand nombre d'artistes. La richesse de la nature, les montagnes majestueuses, le Saguenay, le Saint-Laurent et les rivières sont autant d'éléments du milieu de vie de l'artiste.

Durant son enfance, il y avait, dans son village, un personnage à l’allure et à la façon de vivre peu communes, qui était aussi un peintre. À l'occasion, Raymond lui rendait visite, souvent à l’insu de ses parents, pour voir ses tableaux et discuter de peinture. Cet homme était monsieur Robert Cauchon, dont quelques-unes de ses œuvres sont aujourd’hui présentées au musée de Charlevoix, situé à la Malbaie, province de Québec, Canada.

Plus tard, Raymond-M. Murray envisage des études en art, mais il se ravise et opte pour le génie civil. Après ses études dans la ville de Québec, la pratique de cette profession l’amènera à voyager principalement en Gaspésie, aux Iles-de-la-Madeleine, dans le Bas-Saint Laurent et la Basse-Côte-Nord, dans la province de Québec. À chaque occasion, il exécute des croquis, des dessins et peint. Plus tard, il obtiendra un baccalauréat en administration.

Vers l'âge de vingt-cinq ans, étant établi à Rimouski, Raymond-M. Murray rencontre le peintre de cette région ayant le pseudonyme de « Basque », avec lequel il a quelques ateliers de peinture.

Il effectue de nombreux croquis et travaille à la recherche d'une technique plus appropriée, qu'il améliore peu à peu. Il réalise aussi plusieurs expositions en groupe et solo dans le Bas-Saint-Laurent et ailleurs au Québec.

En 1992, il présente une exposition à la Galerie Coup d'Oeil de Rimouski. Il modifie sa résidence et son atelier, à Pointe-au-Père, sera dorénavant appelée « Galerie d’Art-Atelier Raymond-M. Murray ».

En 1993, une exposition est présentée à la Galerie Anima G, au complexe G de Québec. Les œuvres présentées ont été appréciées par un public provenant du monde entier.

En 1994, une exposition est présentée à la Maison de la Culture de Rivière-du-Loup. Cette exposition comportait plusieurs tableaux représentant des scènes de la vie québécoise.

En 1995, sélectionné, il participe au Salon des Galeries d’Art du Québec, à Place Bonaventure à Montréal.

En 1995 et 1996, les œuvres peintes sont souvent le fruit d’une recherche et d’une analyse plus intérieure, avec mouvement, trompe l’œil, couleurs, réel et irréel, angoisse et humour. Tout est dans l’image. La qualité des œuvres est de plus en plus grande et impressionne. Les tableaux, tels « La pose du vautour, Bo-bo la vie, Le jeu de la vie et Le journal du vieux loup », sont parmi les œuvres qui marquent le mieux les résultats de ses recherches et expériences.

En 1997, la production est très faible, mais il présente tout de même quelques tableaux, en automne, à la Galerie Coup d’Oeil de Rimouski. Cette exposition est d’une très grande qualité, plusieurs œuvres montrées sont des tableaux rappelés de clients, lesquels n’ont jamais été exposés ou vus par le public.

En décembre 1998 et janvier 1999, il fait l’objet de reportages sur les réseaux TVA et LCN. Ses images reproduites font le tour de notre planète.

En 1999, il est invité et participe à l’événement, « Quatre arpents de fleuve à repeindre », à Rivière-du-Loup.

En 2000, il est invité et participe à « Artiste en fête », à Sainte-Flavie.

En 2001, il est invité et présente une exposition à la galerie du vieux presbytère de Sainte Flavie.

En 2005 et 2006, il participe à « Artiste en fête », à Sainte-Flavie.

En 2006, il participe au symposium de peinture de Kamouraska : 1er prix pour l'affiche officielle du symposium 2007.

En 2004, il expose en solo à l'Hôtel Rimouski dans le cadre de l'activité "Golf sur la banquise".

En 2004, il expose en solo au Pavillon Multi-fonctionnel de Pointe-au-Père à Rimouski.

En 2005, il expose en solo à la Galerie "L'Espace contemporain" sur la rue St-Jean à Québec.

En 2005, il expose en solo au Pavillon Multi-fonctionnel de Pointe-au-Père à Rimouski.

En 2005, il est invité à participer à la 9 ième édition "Artiste en fête" à Ste-Flavie, démonstrations.

En 2005, il est invité à participer au 2 ième symposium "Rendez-vous des artistes", St-Léonard Nouveau-Brunswick.

En 2006, il expose en solo au Pavillon Multi-fonctionnel de Pointe-au-Père à Rimouski.

En 2006, il est invité à organiser et à participer à la 10 ième édition "Artiste en fête" Ste-Flavie, démonstrations.

En 2006, il est invité à participer au 13 ième symposium de peinture de Kamouraska. Il obtient le 1 er prix pour l'affiche officielle du symposium de 2007

En 2006, il est invité à participer au 3 ième symposium "Rendez-vous des artistes", St-Léonard Nouveau Brunswick.

En 2006, il expose en solo à la Grande Place de Rimouski.

En 2006, il expose avec le Groupe Alizarin à la Grande Place de Rimouski.

En 2007, il est invité à organiser et à participer à la 11 ième édition "Artiste en fête" à Ste-Flavie, démonstrations.

En 2007, il est "L'ARTISTE INVITÉ" AU 14 IÈME SYMPOSIUM DE PEINTURE DE KAMOURASKA (120 peintres participants).

En 2007, il est invité à participer au symposium de "St-Ulric" édition 2007.

En 2007, il est invité à participer au 4 ième symposium "Rendez-vous des artistes" de St-Léonard au Nouveau Brunswick édition 2007.

En 2007, il est invité à participer au 1er symposium "Auton'Art" de La Tuque.

En 2007, il expose en solo à la Grande Place de Rimouski.

Avec ardeur et détermination, il travaille jour après jour à chercher et créer des œuvres riches en imagination, atteignant les limites du connu, de l’inconnu, du réalisé et réalisable. Il cueille au plus profond de son âme et de son cœur, soit un rêve, soit un souvenir, soit un moment de vie, et le représente en image, de façon à ce que, transporté par l’œil, le message de l’auteur atteigne l’observateur. Le sentiment communiqué au public est une caresse, une douceur, une marque, ou parfois une balafre, qui envahit l’observateur.

Il crée et produit des œuvres de genres différents. Il fabrique souvent ses propres instruments pour peindre, afin d’obtenir les effets désirés. Chaque tableau est une recherche et une expérience nouvelle. Les images proviennent de l’imaginaire ou sont des compositions sur un ou des thèmes exploités souvent de façon humoristique. Ses critères d’exécution et d’évaluation sont une technique particulière de l’inspiration, des couleurs harmonieuses, du dessin, du génie, une composition originale, beaucoup de mouvements, du mystère et de l’authenticité. L’objectif est toujours de créer des œuvres de grande qualité, qui ont du charme.

En plus de l’art visuel, la musique, le chant, le théâtre, la création et la réalisation de décors théâtraux font partie de sa vie de tous les jours.

Avec son enthousiasme, sa détermination et son amour de la vie, Raymond-Marie Murray saura bien vous éblouir et vous fasciner avec sa peinture.

Raymond-Marie Murray was born on May 20th 1949, in a little town near "Clermont”, which is surrounded by the majestic scenery of “Charlevoix County". He spent the better part of his childhood in this region, which is a source of inspiration for a great number of artists. Nature’s richness, majestic mountains, the Saguenay and the St-Lawrence are all elements in this artist’s life.

During his childhood, he was befriended by an eccentric painter also living in Clermont. Raymond sometimes visited him to talk and to see his paintings. These visits often took place without his parents knowledge. This individual was Mr Robert Cauchon. Some of his paintings can be seen at the “Charlevoix Museum” in La Malbaie, Québec.

Later, Raymond-M. Murray considered studying in the field of art, but changed his mind and decided to study civil engineering. After his studies in Quebec City, this profession led him to travel and visit “La Gaspésie”, “The Magdalen Islands”, “La Côte Nord” and “La Basse Côte Nord”. On each occasion he sketched and painted. Later he obtained a degree in administration from the University of Quebec, in Rimouski.

At the age of 25, he established himself in the lower St-Lawrence, in Rimouski. There, Raymond-M. Murray met a painter from the region whose pseudonym is “Basque” with whom he attended some workshops.

He executed numerous sketches and labours towards a more appropriate technique, which he developed little by little. He has had several exhibitions, alone and as part of a group, throughout Quebec.

In 1992, he had an exhibition at “La Galerie Coup d’Oeil”, in Rimouski. Following this, he altered his workshop and opened his own art gallery at his home, in Pointe-au-Père.

In 1993, an exhibition at “La galerie Anima G”, in the G complex in Quebec, allowed him world wide exposure.

In 1994, an exhibition at “La maison de la culture” in Rivière-du-Loup, featured many paintings showing life in Quebec.

In 1995, he participated at the “Salon des galeries d’art du Québec” at “Place Bonaventure”, in Montreal.

>In 1995 and 1996, his painting were often the result of personal analysis. They portrayed movement, still life deception, real and unreal, colours. anguish and humour. Everything is in the picture. The quality of his work is greater and more impressive among his more recent work. Paintings like "La pose du vautour", "Bobo la vie", "Le jeu de la vie" and "Le journal du vieux loup" best indicate the result on his research and experiences.

In 1997, his production was very weak. Nevertheless he offered some paintings during the fall at “La Galerie Coup d’Oeil” in Rimouski. Many of the works shown were paintings called back from clients, which had never been seen by the public.

In December 1998 and January 1999, his work was covered by the TVA and LCN networks. His pictures have been reproduced and gone all around the world.

In 1999, he was invited to participate at “Quatre arpents de fleuve à repeindre” in Rivière-du-Loup and in 2000 at “Artistes en fêtes” in Sainte-Flavie.

In 2001, he had an exhibition at "La galerie du vieux presbytère de Sainte-Flavie", in Sainte-Flavie.

In 2005 and 2006, he had paticipated at “Artistes en fêtes” in Sainte-Flavie.

In 2006, he was invited to participate at “Symposium de peinture de Kamouraska” : first prize for the official picture for the “Symposium” in 2007.

Intense activity and determination is required each day to create work rich in imagination. His limits are constantly tested. Raymond-M. Murray wants to gather from deep in his soul and as to profoundly convey his message. The sensation imparted to the public may be an endearment, a gentle, imprint or invasive scar the life of the public.

He produces many different works of art. In order to achieve the effects he desires, he often fabricates his own painting tools. Each painting is a new experience. His images may be the product of his own imagination or exploit one or many themes, often humorously. His criteria for execution and evaluation include an original technique, inspiration, harmonious colours, drawing, genius, original composition, movement, mystery and authenticity. His goal is always to create works of high quality that have the ability to charm.

Besides visual art, his everyday life includes music, singing, theatre and conception and production of theatrical décor.

With his enthusiasm, his determination and his love of live, Raymond-M. Murray will surprise you and amaze you with his paintings.